ヘルプ

<< TRIZ のページ検索結果にもどる

このページでは http://rb.ec-lille.fr/l/Projets/TRIZ-resolution-creative-de-problemes.pdfをHTMLに変換して表示しています。
検索対象となった右のキーワードがハイライト表示されています:triz

変換前のファイルはこちらから確認できます。

※Netscape4.0と4.7では正しく表示されない場合があります。ご了承ください。

※HTMLバージョンとして表示する際、レイアウトが崩れたり、文字が読めなくなる場合があります。ご了承ください。

Yahoo! JAPANはページ内のコンテンツとの関連はありません。

Introduction aux principaux outils de TRIZ
Page 1
Denis Choulier
Maître de conférences
à l’UTBM
Introduction aux
principaux outils de TRIZ
Modification du
paramètre X
Souhait d’améliorer la
performance A
Détérioration de la
performance B
To be prepared against surprise is to be trained.
To be prepared for surprise is to be educated
J P Carse
1

Page 2
❑ Introduction
❑ Objectifs
❑ Aperçu du contenu
Denis Choulier
Maître de conférences
à l’UTBM
Avant de commencer
Confort de lecture ?
✓ 1080p/haute définition
✓ mode « plein écran »
✓ mettre en pause, varier la vitesse youtube.com/html5
Cours distribué sous licence Creative Commons
✓ Originaux des diapositives, vidéos HD en
téléchargement
✓ Quiz, modèles, exercices, prise de notes
partagées
✓ Valider vos compétences : MOOC GdP
2

Page 3
❑ Introduction
❑ Objectifs
❑ Aperçu du contenu
Denis Choulier
Maître de conférences
à l’UTBM
Objectifs
Au terme de cette formation, vous devrez être
capable :
1. D’identifier les spécificités de TRIZ
• Reconnaitre les concepts fondateurs de la méthode
• Décrire les outils principaux
• Identifier des liens et différences avec d’autres approches
de créativité et résolution de problèmes
2. D’utiliser 3 outils de résolution (sur des problèmes simples)
40 principes
• Résolution Idéale
• Résolution des contradictions “Physiques “
3

Page 4
❑ Introduction
❑ Objectifs
❑ Aperçu du contenu
Denis Choulier
Maître de conférences
à l’UTBM
TRIZ : un monde avec ses spécificités
• Des hommes
Une histoire
Des revendications
Des outils, des façons de comprendre et résoudre un problème
Teorija Reshenija Izobretateliskih Zadatch
Теория Решения Изобретательских Задач
4

Page 5
❑ Introduction
❑ Objectifs
❑ Aperçu du contenu
Denis Choulier
Maître de conférences
à l’UTBM
TRIZ : un ensemble d’outils et de concepts
TRIZ
Lois
statiques
Lois
d’évolution
+ 9 écrans
Principes de
séparation
(Contradictions
physiques)
Résolution
idéale des
problèmes
Modèles
champs
substances
Autres outils :
MMC, STC
40 principes
(Contradictions
techniques)
Un
algorithme
ARIZ
Lois
statiques
Lois
d’évolution
+ 9 écrans
Modèles
champs
substances
Autres outils :
MMC, STC
Un
algorithme
ARIZ
5

Page 6
❑ Introduction
❑ Objectifs
❑ Aperçu du contenu
Denis Choulier
Maître de conférences
à l’UTBM
Contenus du cours
Chapitre 1 : 40 principes
Chapitre 2 : Résolution Idéale
2.2 : Démarche et exemples
Chapitre 3 : Contradictions
3.1 : Définitions et démarche
3.2 : Principes de séparation et exemples
2.1 : Origine des problèmes et objectifs du RIF
Chapitre 4 : Synthèse
6

Page 7
Denis Choulier
Maître de conférences
à l’UTBM
Chapitre 4 : Synthèse
Contenus du cours
Chapitre 1 : 40 principes
Chapitre 2 : Résolution Idéale
2.2 : Démarche et exemples
Chapitre 3 : Contradictions
3.1 : Définitions et démarche
3.2 : Principes de séparation et exemples
2.1 : Origine des problèmes et objectifs du RIF
L’unique bonheur est dans la création
F Nietsche
7

Page 8
❑ Origine
❑ Présentation
❑ Synthèse
Chapitre 1 : 40 Principes
Denis Choulier
Maître de conférences
à l’UTBM
Origine des 40 principes
Fonctionnement TRANSPOSITION / ANALOGIE
Hypothèse 1. Il y a des principes communs à tous les domaines
Hypothèse 2. Il est possible de les énoncer, de les dénombrer, de les classer…
8
Principe générique :
Renverser (inverser)

Page 9
❑ Origine
❑ Présentation
❑ Synthèse
Chapitre 1 : 40 Principes
Denis Choulier
Maître de conférences
à l’UTBM
Origine des 40 principes
Retourner
Mettre un objet
dans un autre
Faire une action
à l’avance
Changer de dimension
(1 dimension → 2, 3, …)
Diviser un objet
Utiliser des
objets
jetables
9
Fonctionnement TRANSPOSITION / ANALOGIE

Page 10
❑ Origine
❑ Présentation
❑ Synthèse
Chapitre 1 : 40 Principes
Denis Choulier
Maître de conférences
à l’UTBM
Présentation des principes
1 Segmentation
2 Extraction
3 Qualité locale
4 Asymetrie
5 Combinaison / Synergie
6 Universalité / Intégration de fonctions
7 "Poupées russes"
8 Contrepoids
9 Action inverse préliminaire
10 Action préliminaire
11 Protection préliminaire
12 Équipotentialité
13 Retourner le problème / Inversion
14 Sphéroïdalité
15 Mobilité
16 Action partielle ou excessive
17 Changement de dimension
18 Vibration mécanique / vibrations
19 Action périodique
20 Continuité d'une action utile
21 Grande vitesse
22 Application bénéfique d'un effet néfaste
23 Rétroaction / asservissement
24 Intermédiaire
25 Self-service
26 Copie
27 Éphémère et bon marché
28 Remplacer les éléments mécaniques /
Changement de champ, de principe
29 Système pneumatiques et hydrauliques
30 Membrane flexible et film mince
31 Matériaux poreux
32 Changement de couleur
33 Homogénéité
34 Éliminer récupérer
35 Changement de paramètres /
Changements de phase
36 Transitions de phases / Phénomènes
associés aux changements de phases
37 Dilatation thermique
38 Oxydants puissants / intensifier
39 Atmosphère inerte
40 Matériaux composites
10

Page 11
❑ Origine
❑ Présentation
❑ Synthèse
Chapitre 1 : 40 Principes
Denis Choulier
Maître de conférences
à l’UTBM
Présentation des principes
1 Segmentation
2 Extraction
3 Qualité locale
4 Asymmetrie
5 Combinaison / Synergie
6 Universalité / Intégration de fonctions
7 "Poupées russes"
8 Contrepoids
9 Action inverse préliminaire
10 Action préliminaire
11 Protection préliminaire
12 Equipotentialité
13 Retourner le problème / Inversion
14 Spheroidalité
15 Mobilité
16 Action partielle ou excessive
17 Changement de dimension
18 Vibration mécanique / vibrations
19 Action périodique
20 Continuité d'une action utile
21 Grande vitesse
22 Application bénéfique d'un effet néfaste
23 rétroaction / asservissement
24 Intermédiaire
25 Self-service
26 Copie
27 Ephémère et bon marché
28 Remplacer les éléments mécaniques /
Changement de champ, de principe
29 Système pneumatiques et hydrauliques
30 Membrane flexible et film mince
31 Matériau poreux
32 Changement de couleur
33 Homogénéité
34 Eliminer récupérer
35 Changement de paramètres /
Changements de phase
36 Transitions de phases / Phénomènes
associés aux changements de phases
37 Dilatation thermique
38 Oxydants puissants / intensifier
39 Atmosphère inerte
40 Matériaux composites
Diviser un objet en pièces indépendantes
Faciliter le désassemblage d'un objet
Accroître le degré de fragmentation (ou segmentation) d'un objet
Remplacer un système mécanique par un système sensoriel
(optique, acoustique ou olfactif)
Utiliser des champs électrique, magnétique ou électromagnétique
pour interagir avec l'objet
Remplacer les champs statiques par des champs mobiles, les
champs aléatoires par des champs structurés
Utiliser les champs en conjonction avec des particules activées par
ces champs (ex., ferromagnétiques)
Inverser l'action utilisée pour résoudre le problème (ex. au lieu
de refroidir un objet, le réchauffer)
Rendre les pièces mobiles (ou l'environnement extérieur) fixes
et inversement
Retourner l'objet (ou le procédé)
Modifier l'état physique d'un objet (ex. sous forme de gaz,
de liquide ou de solide)
Changer sa concentration ou sa consistance
Modifier son degré de flexibilité
Modifier sa température
Remplacer une action continue par une action périodique ou pulsatoire
Si l'action est déjà périodique, modifier sa fréquence ou son amplitude
Utiliser les pauses entre les impulsions pour accomplir une autre action
11
→ Plus de 120 suggestions

Page 12
❑ Origine
❑ Présentation
❑ Synthèse
Chapitre 1 : 40 Principes
Denis Choulier
Maître de conférences
à l’UTBM
Présentation des principes
Utilisation intuitive
Prendre un objet de la vie courante
Lui appliquer les principes pour générer des idées
Combien d’idées avez-vous généré, et en combien de temps ?
12

Page 13
❑ Origine
❑ Présentation
❑ Synthèse
Chapitre 1 : 40 Principes
Denis Choulier
Maître de conférences
à l’UTBM
Synthèse
Facile à utiliser
40 principes : un outil
Comme d’autres outils.
S
-> Substituer
C
-> Combiner
A
-> Adapter
M
-> Modifier
(M
-> Magnifier)
P
-> Proposer d’autres usages
E
-> Éliminer
R
-> Réordonner / Réorganiser
(R
-> Renverser)
13
En injectant des «inputs».
Temps court
Beaucoup d’idées
Disponible
Interprétation
Analogie
Créativité = aptitude à
transposer des principes
La créativité peut être activée

Page 14
❑ Origine
❑ Présentation
❑ Synthèse
Chapitre 1 : 40 Principes
Denis Choulier
Maître de conférences
à l’UTBM
Synthèse
Des limites
Néanmoins, dans TRIZ, c’est un outil intégré dans un processus de résolution
de contradictions
La suite :
Revenir sur la notion de «problème»
Encadrer la résolution.
Résolution Idéale
Contradictions
Cadrage
Analyse
Solution
Action
Définir le
problème
Remonter aux
causes
Implantation
Suivi
Evaluation
Capitalisation
Trouver et
choisir des
solutions
14
Source : R Bachelet

Page 15
Denis Choulier
Maître de conférences
à l’UTBM
Chapitre 4 : Synthèse
Contenus du cours
Chapitre 1 : 40 principes
Chapitre 2 : Résolution Idéale
2.2 : Démarche et exemples
Chapitre 3 : Contradictions
3.1 : Définitions et démarche
3.2 : Principes de séparation et exemples
2.1 : Origine des problèmes et objectifs du RIF
Tout acte de création commence
par un acte de destruction
P. Picasso
15

Page 16
❑ De quoi s’agit il ?
❑ Origine des problèmes
❑ Objectifs du RIF
❑ Synthèse
Chapitre 2 : Résolution Idéale
2.1. Problèmes et objectifs du RIF
Denis Choulier
Maître de conférences
à l’UTBM
Résolution Idéale Finale (1)
Une démarche, un processus
Une vision de ce que devrait être une
solution innovante* à un problème
* Innovante : belle, élégante…
Une série de garde-fous contre la complexification
Imaginer un système complexe est simple.
« La simplicité est la sophistication ultime » (Léonard de Vinci)
16

Page 17
❑ De quoi s’agit il ?
❑ Origine des problèmes
❑ Objectifs du RIF
❑ Synthèse
Chapitre 2 : Résolution Idéale
2.1. Problèmes et objectifs du RIF
Denis Choulier
Maître de conférences
à l’UTBM
Origine des problèmes
Des produits, des procédés, des organisations…. toujours meilleurs
…..
Jamais parfaits ?
"Un système est un ensemble d'éléments en interaction dynamique,
organisé en fonction d'un but."? (J De Rosnay)
17

Page 18
❑ De quoi s’agit il ?
❑ Origine des problèmes
❑ Objectifs du RIF
❑ Synthèse
Chapitre 2 : Résolution Idéale
2.1. Problèmes et objectifs du RIF
Denis Choulier
Maître de conférences
à l’UTBM
Testing
Implementation
Design
Analysis
Evaluation
Origine des problèmes
Cadrage
Analyse
Solution
Action
18
Source : R Bachelet
Source : R Bachelet

Page 19
❑ De quoi s’agit il ?
❑ Origine des problèmes
❑ Objectifs du RIF
❑ Synthèse
Chapitre 2 : Résolution Idéale
2.1. Problèmes et objectifs du RIF
Denis Choulier
Maître de conférences
à l’UTBM
Origine des problèmes
Lors de la conception, en réunion, en résolution de problèmes…
Des objections sont émises dès que la moindre idée apparaît
→ Coévolution problèmes / solutions
19
Source : D Choulier, UTBM

Page 20
❑ De quoi s’agit il ?
❑ Origine des problèmes
❑ Objectifs du RIF
❑ Synthèse
Chapitre 2 : Résolution Idéale
2.1. Problèmes et objectifs du RIF
Denis Choulier
Maître de conférences
à l’UTBM
Origine des problèmes
Une hypothèse.
Chaque choix ou proposition entraîne de multiples conséquences
Objectif
Moyen 1
Effet
Effet
Effet
Effet
Objectif
Moyen 2
Effet
Effet
Effet
Effet
Effet
Effets CONTINGENTS
Il est impossible de prévoir toutes les conséquences au moment où
ces choix sont proposés (Manque de connaissances, capacité limitée de
traitement de l’information, difficulté de représentation, interactions multiples avec les
autres choix, complexité…)
20

Page 21
❑ De quoi s’agit il ?
❑ Origine des problèmes
❑ Objectifs du RIF
❑ Synthèse
Chapitre 2 : Résolution Idéale
2.1. Problèmes et objectifs du RIF
Denis Choulier
Maître de conférences
à l’UTBM
Des exemples ?
Origine des problèmes
21

Page 22
❑ De quoi s’agit il ?
❑ Origine des problèmes
❑ Objectifs du RIF
❑ Synthèse
Chapitre 2 : Résolution Idéale
2.1. Problèmes et objectifs du RIF
Denis Choulier
Maître de conférences
à l’UTBM
Objectifs du RIF
Un problème ?
Nouveau problème
Idéalement sans nouveaux effets
contingents
On acceptera une solution partiellement innovante si peu
d’effets contingents ou des effets gérables.
Une proposition de solution
Nouveau problème
Une proposition de solution
Proposition d’une solution « innovante »
STOP
22

Page 23
❑ De quoi s’agit il ?
❑ Origine des problèmes
❑ Objectifs du RIF
❑ Synthèse
Chapitre 2 : Résolution Idéale
2.1. Problèmes et objectifs du RIF
Denis Choulier
Maître de conférences
à l’UTBM
Synthèse
OBJECTIF DU RIF :
Viser des solutions (qui sont des réponses au problème) qui ne génèrent
pas de nouveau problème… ou des nouveaux problèmes acceptables.
23
Dissocier les DÉFINITIONS
SOLUTION et PROBLÉMES
MOYENS et EFFETS
Proposition
SANS effet
contingents
AVEC effet
contingents
Effets contingents
acceptés
Effets contingents
refusés
(R
are)
Objectifs &
Résultats
Choix, paramètres
de réglage

Page 24
Denis Choulier
Maître de conférences
à l’UTBM
Chapitre 4 : Synthèse
Contenus du cours
Chapitre 1 : 40 principes
Chapitre 2 : Résolution Idéale
2.2 : Démarche et exemples
Chapitre 3 : Contradictions
3.1 : Définitions et démarche
3.2 : Principes de séparation et exemples
2.1 : Origine des problèmes et objectifs du RIF
One day a student asked « What is the
most difficult part of painting? » The
master answered, « The part of paper
where nothing is painted is the most
difficult »
Painting zen
24

Page 25
Denis Choulier
Maître de conférences
à l’UTBM
❑ Les concepts essentiels
❑ Démarche et exemple bougie
❑ Exemple : Porte avions
❑ Synthèse sur le RIF
Chapitre 2 : Résolution Idéale
2.2. Démarche et exemple
Résolution Idéale Finale (2)
Concepts
principaux du
RIF
Ressource
Temps opératoire
Zone opératoire
Opérateur
Action voulue
Procédure
25
Appliqué à
Pour réaliser
Ou ? Quand ?
Un système étant un ensemble d’éléments en interaction.
→ La seule façon de résoudre un problème est de modifier cet ensemble d’éléments
(physiques : objet, composant…) de façon à réaliser au moins une action.

Page 26
Denis Choulier
Maître de conférences
à l’UTBM
❑ Les concepts essentiels
❑ Démarche et exemple bougie
❑ Exemple : Porte avions
❑ Synthèse sur le RIF
Chapitre 2 : Résolution Idéale
2.2. Démarche et exemple
Résolution Idéale Finale (2)
Action voulue
Action voulue, OK
Action du concepteur : NON
Conséquence d’une action :
NON
26

Page 27
Denis Choulier
Maître de conférences
à l’UTBM
❑ Les concepts essentiels
❑ Démarche et exemple bougie
❑ Exemple : Porte avions
❑ Synthèse sur le RIF
Chapitre 2 : Résolution Idéale
2.2. Démarche et exemple
Résolution Idéale Finale (2)
27
Action voulue

Page 28
Denis Choulier
Maître de conférences
à l’UTBM
❑ Les concepts essentiels
❑ Démarche et exemple bougie
❑ Exemple : Porte avions
❑ Synthèse sur le RIF
Chapitre 2 : Résolution Idéale
2.2. Démarche et exemple
Résolution Idéale Finale (2)
Temps opératoire
Zone opératoire
Quand ?
Action
Où ?
28
Juste nécessaire
Active au-delà du nécessaire
OK
Risque de problème

Page 29
Denis Choulier
Maître de conférences
à l’UTBM
❑ Les concepts essentiels
❑ Démarche et exemple bougie
❑ Exemple : Porte avions
❑ Synthèse sur le RIF
Chapitre 2 : Résolution Idéale
2.2. Démarche et exemple
Résolution Idéale Finale (2)
Ressource
Air
Cire solide
Flamme
Gravité
Lumière
Mèche
Cire liquide
Ressource = objet / élément disponible
29

Page 30
Denis Choulier
Maître de conférences
à l’UTBM
❑ Les concepts essentiels
❑ Démarche et exemple bougie
❑ Exemple : Porte avions
❑ Synthèse sur le RIF
Chapitre 2 : Résolution Idéale
2.2. Démarche et exemple
Résolution Idéale Finale (2)
Opérateur
Supprimer ?
Utiliser ?
Dupliquer ?
Dupliquer avec modification
Légère ?
Substantielle ?
importante ?
Ajouter ?
Opérateur = hypothèse de transformation… d’une ressource
30

Page 31
Denis Choulier
Maître de conférences
à l’UTBM
❑ Les concepts essentiels
❑ Démarche et exemple bougie
❑ Exemple : Porte avions
❑ Synthèse sur le RIF
Chapitre 2 : Résolution Idéale
2.2. Démarche et exemple
Résolution Idéale Finale (2)
Phrase type : RIF
L’application d’un opérateur (Supprimer, utiliser, dupliquer, dupliquer avec
modification…) sur une ressource contribue à réaliser l‘action voulue en agissant dans la
zone opératoire pendant le temps opératoire.
ALORS… le problème est résolu sans effet contingent…
(en contenant les effets contingents)
31
Énoncer un RIF
en précisant l’action voulue, ZO et TO)
Première ressource
Appliquer le premier opérateur
Puis le second
Puis le troisième
Puise le quatrième
...
Recommencer
Seconde ressource
Idem
...
Recommencer
...
...

Page 32
Denis Choulier
Maître de conférences
à l’UTBM
❑ Les concepts essentiels
❑ Démarche et exemple bougie
❑ Exemple : Porte avions
❑ Synthèse sur le RIF
Chapitre 2 : Résolution Idéale
2.2. Démarche et exemple
Résolution Idéale Finale (2)
Faire une représentation du système en situation problématique
la plus précise et documentée possible
(représenter le problème, pas l'objet)
Comprendre les causes du problème. Ce qui pourrait
→ permettre de le réduire / supprimer,
→ l'amplifier / le rendre insupportable
Définir les Zone Opératoire, Temps Opératoire et action voulue
Établir / énoncer un RIF
Tenter systématiquement d'utiliser les ressources
L
is
te
r d
e
s
re
s
s
o
u
rc
e
s
: m
a
rie
lle
s
, é
n
e
rg
ie
, in
fo
rm
a
tio
n
Procédure
32

Page 33
Denis Choulier
Maître de conférences
à l’UTBM
❑ Les concepts essentiels
❑ Démarche et exemple bougie
❑ Exemple : Porte avions
❑ Synthèse sur le RIF
Chapitre 2 : Résolution Idéale
2.2. Démarche et exemple
Exemple
18 Décembre 1944
33

Page 34
Denis Choulier
Maître de conférences
à l’UTBM
❑ Les concepts essentiels
❑ Démarche et exemple bougie
❑ Exemple : Porte avions
❑ Synthèse sur le RIF
Chapitre 2 : Résolution Idéale
2.2. Démarche et exemple
Exemple
G
P
"Une ressource présente dans le système ou dans son environnement, éventuellement dupliquée ou / et
légèrement modifiée,
Contribue à ramener le centre de gravité G à la verticale du centre de poussée P, afin de résoudre le
problème de basculement.
Elle agit dès lors que les 2 points ne sont plus sur la même verticale, et n'agit pas en cas contraire.
Elle peut agir à tout endroit du navire.
En conséquence, cette ressource n'introduit pas de problème non présent dans le système."
34

Page 35
Denis Choulier
Maître de conférences
à l’UTBM
❑ Les concepts essentiels
❑ Démarche et exemple bougie
❑ Exemple : Porte avions
❑ Synthèse sur le RIF
Chapitre 2 : Résolution Idéale
2.2. Démarche et exemple
Synthèse
Les solutions faciles à imaginer : Ajouter un composant nouveau
Effets contingents
Nouveaux problèmes
Cycle sans fin
Par le RIF, on cherche à obtenir des solutions plus élégantes.
Plus difficiles à imaginer
Parfois inexistantes
Le RIF.
Limiter les effets contingents
Limiter les nouveaux problèmes
Stabiliser rapidement la « situation »
Innover, c’est … Appliquer une procédure ?
Au fait… la stabilisation globale du porte avion nucléaire Charles de Gaulles porte le nom
de SATRAP, avec un sous système COGITE constitué de masses en mouvement latéral
35

Page 36
Denis Choulier
Maître de conférences
à l’UTBM
Chapitre 4 : Synthèse
Contenus du cours
Chapitre 1 : 40 principes
Chapitre 2 : Résolution Idéale
2.2 : Démarche et exemples
Chapitre 3 : Contradictions
3.1 : Définitions et démarche
3.2 : Principes de séparation et exemples
2.1 : Origine des problèmes et objectifs du RIF
If I had an hour to solve a problem and
my life denpending on the solution, I
would spend the first 55 minutes
determining the proper question to ask
AEinstein
36

Page 37
❑ Définir
❑ Formuler
❑ Deux voies de résolution
❑ Synthèse
Chapitre 3 : Contradictions
3.1. Définition et démarches
Denis Choulier
Maître de conférences
à l’UTBM
Contradictions (1)
La résolution des contradictions,
c’est LA notion centrale de TRIZ
Définir les
contradictions
Les formuler
Les résoudre
Selon la formulation
CT
CP
37

Page 38
❑ Définir
❑ Formuler
❑ Deux voies de résolution
❑ Synthèse
Chapitre 3 : Contradictions
3.1. Définition et démarches
Denis Choulier
Maître de conférences
à l’UTBM
Contradictions (1)
Moyen (S)
Effet A (F..)
Déduction
Analyse
Modélisation
Modification d'un moyen / cause /
paramètre de conception
(What if … ?)
Modification d’un effet /
conséquence /
performance ou fonction
Modification d’un effet /
conséquence /
performance ou fonction
Effet B (F..)
38

Page 39
❑ Définir
❑ Formuler
❑ Deux voies de résolution
❑ Synthèse
Chapitre 3 : Contradictions
3.1. Définition et démarches
Denis Choulier
Maître de conférences
à l’UTBM
Contradictions (1)
Exemple
39
Source : D Choulier, UTBM

Page 40
❑ Définir
❑ Formuler
❑ Deux voies de résolution
❑ Synthèse
Chapitre 3 : Contradictions
3.1. Définition et démarches
Denis Choulier
Maître de conférences
à l’UTBM
Contradictions (1)
Contradiction Technique
Je ne sais pas obtenir A et B en même temps
Je ne sais pas concevoir une balance
mécanique qui soit à la fois :
Précise et de bonne capacité
Précise et compacte
Un ressort plus souple : Oui, mais…
Un plateau de mesure plus grand : Oui mais
Contradiction Physique
Un paramètre physique (S) devrait être plus
grand / petit… mais ce n’est pas possible pour
une autre raison
40

Page 41
❑ Définir
❑ Formuler
❑ Deux voies de résolution
❑ Synthèse
Chapitre 3 : Contradictions
3.1. Définition et démarches
Denis Choulier
Maître de conférences
à l’UTBM
Contradictions (1)
Modèles de problèmes et résolution : Denis Choulier, UTBM Printemps 2013
Expression de la contradiction technique dans les termes
du problème spécifique
"En l'état de définition du système, je ne sais pas atteindre
simultanément les valeurs souhaitées des 2 performances
(ou fonctions) A et B.
Ou "quand je cherche à améliorer la performance A, la
performance B est détériorée et vice versa".
Expression de la contradiction technique
dans des termes génériques
Parmi la liste des 39 "paramètres",
lesquels correspondent à A et B.
Le problème devient alors
[Paramètre i contre paramètre j]
Identification des numéros de principes à
appliquer
À l'intersection de la ligne i et de la
colonne j, relever les numéros des
principes suggérés.
Appliquer les principes
Lire les principes suggérés générer
des concepts de solutions.
Développer, trier …
Liste des
39 paramètres
Matrice 39 x 39
Liste détaillée
des principes
Une procédure pour « résoudre une contradiction technique »
41

Page 42
❑ Définir
❑ Formuler
❑ Deux voies de résolution
❑ Synthèse
Chapitre 3 : Contradictions
3.1. Définition et démarches
Denis Choulier
Maître de conférences
à l’UTBM
Contradictions (1)
Une procédure (bien plus simple) pour « résoudre une
contradiction physique »
Modèles de problèmes et résolution : Denis Choulier, UTBM Printemps 2013
Expression de la contradiction physique dans les
termes du problème spécifique
J'ai une raison qui justifierait que la valeur du
paramètre X soit X1.
J'ai une autre raison qui justifierait que la valeur
de ce même paramètre soit X2.
Et ces 2 valeurs sont incompatibles.
Appliquer les principes de
séparation
Lire les principes suggérés
générer des concepts de solutions.
Développer, trier …
Liste des
11 principes de séparation
42

Page 43
❑ Définir
❑ Formuler
❑ Deux voies de résolution
❑ Synthèse
Chapitre 3 : Contradictions
3.1. Définition et démarches
Denis Choulier
Maître de conférences
à l’UTBM
Synthèse
« Innover, c'est résoudre une contradiction", d'après Altshuller (fondateur de TRIZ)
Un problème
= une contradiction (au moins)
= une situation
Moyen (S)
Effet A (F..)
Effet B (F..)
2 façons de formuler puis de résoudre
2 effets impossibles à obtenir :
CT → 39, Matrice, 40….
1 paramètre de « réglage » pour lequel on a 2 raisons de le
modifier dans 2 sens / modalités incompatibles :
CP →11 principes
43

Page 44
Denis Choulier
Maître de conférences
à l’UTBM
Chapitre 4 : Synthèse
Contenus du cours
Chapitre 1 : 40 principes
Chapitre 2 : Résolution Idéale
2.2 : Démarche et exemples
Chapitre 3 : Contradictions
3.1 : Définitions et démarche
3.2 : Principes de séparation et exemples
2.1 : Origine des problèmes et objectifs du RIF
The aspects of things that are most
important to us are hidden becouse of
their simplicity and familiarity
L Wittgenstein
44

Page 45
Chapitre 3 : Contradictions
3.2. Principes et exemples
❑ 3 principes génériques
❑ Exemples
❑ Synthèse
Denis Choulier
Maître de conférences
à l’UTBM
1. Séparation des modalités contradictoires dans l’espace
2. Séparation dans le temps
3. Combinaison de plusieurs systèmes : "PolySystème"
4. Combinaison d’un système et de son opposé : "Anti-Système"
5. Séparation entre un système et ses sous-systèmes
6. Transition vers le "microniveau"
7. Changement de phase d’une partie du système
8. Changement de phase "dynamique" (en fonction du temps)
9. Utilisation des phénomènes associés aux changements de
phase
10. Remplacement d’une substance monophasée par une
substance bi ou polyphasée
11. Création/Élimination de substances par combinaison ou
décomposition physico-chimique
Contradictions (2)
11 Principes de séparation
1. Séparation des modalités contradictoires dans l’espace
2. Séparation dans le temps
Séparations
spatiale et
temporelle
45
3. Combinaison de plusieurs systèmes : "PolySystème"
4. Combinaison d’un système et de son opposé : "Anti-Système"
5. Séparation entre un système et ses sous-systèmes
Séparations
systémiques
6. Transition vers le "microniveau"
Segmentation
7. Changement de phase d’une partie du système
8. Changement de phase "dynamique" (en fonction du temps)
9. Utilisation des phénomènes associés aux changements de
phase
10. Remplacement d’une substance monophasée par une
substance bi ou polyphasée
11. Création/Élimination de substances par combinaison ou
décomposition physico-chimique
Changements
de phase

Page 46
Chapitre 3 : Contradictions
3.2. Principes et exemples
❑ 3 principes génériques
❑ Exemples
❑ Synthèse
Denis Choulier
Maître de conférences
à l’UTBM
Séparation / espace : "À un endroit de l'espace, le moyen (paramètre structurel)
contradictoire M de l'objet doit présenter la modalité M1 pour garantir l’effet (la performance) Ea.
À un autre endroit de l'espace, ce moyen doit présenter la modalité M2 pour garantir l’effet Eb "
Contradictions (2)
Séparation / espace
Séparation / temps : "À un instant, le moyen (paramètre structurel) contradictoire M de
l'objet doit présenter la modalité M(t1) pour garantir l’effet (la performance) Ea.
À un autre instant, ce moyen doit présenter la modalité M(t2) pour garantir l’effet (performance) Eb "
Poly système : " On peut transformer le système en un PolySystème par duplication d'objets
(O) ou / et de paramètre, de façon à :
• donner des propriétés différentes M1 , M2, ... aux différents objets / moyens
• ou donner à l'ensemble (O1 + O2 + ...) une propriété M2 différente de la propriété M1 relative à
chaque objet O "
Ea = f1( …., M, ….)
Ea = f1( …., M(x, y, z), ….)
Eb = f2( …., M, ….)
Eb = f2( …., M(x, y, z), ….)
Ea = f1( …., M, ….)
Ea = f1( …., M(t1), ….)
Eb = f2( …., M, ….)
Eb = f2( …., M(t2), ….)
Ea = f1( …., M, ….)
Ea = f1( …. , M1, M2, ….)
Eb = f2( …., M, ….)
Eb = f2( …. , M1, M2, ….)
Séparation / temps
Poly système
46

Page 47
Chapitre 3 : Contradictions
3.2. Principes et exemples
❑ 3 principes génériques
❑ Exemples
❑ Synthèse
Denis Choulier
Maître de conférences
à l’UTBM
Contradictions (2)
M
Ea
Eb
M
Ea
Eb
X
X est une nouvelle coordonnée de l’espace (x, y, z)
Ou
X est le temps : nouveau paramètre
Ou
X est un nouveau paramètre du type de M
47

Page 48
Chapitre 3 : Contradictions
3.2. Principes et exemples
❑ 3 principes génériques
❑ Exemples
❑ Synthèse
Denis Choulier
Maître de conférences
à l’UTBM
Contradictions (2)
Une analogie pour comprendre
48

Page 49
Chapitre 3 : Contradictions
3.2. Principes et exemples
❑ 3 principes génériques
❑ Exemples
❑ Synthèse
Denis Choulier
Maître de conférences
à l’UTBM
Contradictions (2)
Exemples
Matériau à forte diffusivité thermique → Cuivre
Matériau conformables → Caoutchouc
Dans un process industriel de
production de comprimés, la vibration
des rainures de guidage – due à leur
souplesse – favorise le déplacement
des comprimés, mais provoque de la
poussière (usure des comprimés).
Rainures souples à un endroit, rigides à
un autre.
Rainures souples à un instant, rigides à
un autre – soit imaginer un mécanisme
qui rigidifie ou assouplit.
2 types de rainures.
Mes enfants accèdent difficilement à
l’interrupteur, trop haut pour eux
/ espace … Forme de l’interrupteur ?
Interrupteur déplaçable
2 interrupteurs
49

Page 50
Chapitre 3 : Contradictions
3.2. Principes et exemples
❑ 3 principes génériques
❑ Exemples
❑ Synthèse
Denis Choulier
Maître de conférences
à l’UTBM
Contradictions (2)
LA notion centrale de TRIZ
Contradiction « technique » : on ne sait pas obtenir 2 effets
39, Matrice, 40. Facile, magique
… et sans analyse des causes
Contradiction « physique » : une même cause devrait être X et Y
11 → 3 principes de séparation
… Après analyse des causes
… Logique
… Systématique
Proposition :
Prendre un objet
Lister TOUS les paramètres-causes
Sélectionner les seuls paramètres contradictoires
Appliquer systématiquement les 3 principes.
X idées :
50

Page 51
Denis Choulier
Maître de conférences
à l’UTBM
Contenus du cours
Chapitre 1 : 40 principes
Chapitre 2 : Résolution Idéale
2.2 : Démarche et exemples
Chapitre 3 : Contradictions
3.1 : Définitions et démarche
Chapitre 4 : Synthèse
3.2 : Principes de séparation et exemples
2.1 : Origine des problèmes et objectifs du RIF
Sachez vous éloigner car, lorsque
vous reviendrez à votre travail, votre
jugement sera plus sûr.
L De Vinci
51

Page 52
Chapitre 4 : Synthèse
❑ Autres outils
TRIZ= créativité ?
❑ Conseils
Denis Choulier
Maître de conférences
à l’UTBM
Synthèse
TRIZ
Principes de
séparation
(Contradictions
physiques)
Résolution
idéale des
problèmes
40 principes
(Contradictions
techniques)
Lois
statiques
Lois
d’évolution
+ 9 écrans
Modèles
champs
substances
Autres outils :
MMC, STC
Un
algorithme
ARIZ
Des grilles d’analyse
du fonctionnement
d’un système
Des grilles de lecture de
l’évolution d’un système
Un outils de
synthèse
Des « trucs »
de créativité
Une méthode
prescrite
52

Page 53
Chapitre 4 : Synthèse
❑ Autres outils
TRIZ= créativité ?
❑ Conseils
Denis Choulier
Maître de conférences
à l’UTBM
Synthèse
TRIZ et les approches classiques de créativité.
Des points communs
Créativité : un processus. Cadrage, analyse, divergence puis
concrétisation avec évaluation.
On aide surtout pendant la divergence / génération de concepts. (il
faudra revenir sur l’analyse)
Les principes sont analogues à des outils classiques (SCAMPER)
Cohérent avec :
L’importance à donner aux représentations : systèmes, processus,
cartographies des concepts… (Cf module préparatoire)
État général de la personne créative (Cf module créativité)
Le management de la créativité lorsqu’elle est collective
(transposer le module management d’équipe)
53

Page 54
Chapitre 4 : Synthèse
❑ Autres outils
TRIZ= créativité ?
❑ Conseils
Denis Choulier
Maître de conférences
à l’UTBM
Synthèse
TRIZ et les approches classiques de créativité.
Des différences
Une approche bien plus analytique ou/et procédurale.
Créativité = application de routines de résolution
C’est dérangeant ET rassurant à la fois.
La recherche de concepts y est canalisée (procédures, garde-
fous…)
Produire de belles solutions est plus important que d’en produire
beaucoup (Sauf pour les 40).
S’applique plus à de la re-conception ou résolution créative de
problèmes qu’à la créativité à partir de rien (feuille blanche / ex
abrupto).
54

Page 55
Chapitre 4 : Synthèse
❑ Autres outils
TRIZ= créativité ?
❑ Conseils
Denis Choulier
Maître de conférences
à l’UTBM
Conseils
Un outil ou une méthode =
Pratiquer, pratiquer, pratiquer, ….
Des avantages
Des limites
Des fonctions
Des conditions pour son application
Créativité= connaissances du domaine + méthodes + outils + état d’esprit +
interactions entre personnes + représentations (et décalage du regard) +
acharnement + ….. + chance ?
Il n’y a pas de méthode magique !
55

Page 56
Denis Choulier
Maître de conférences
à l’UTBM
Pour aller plus loin
• Prise de notes partagées
Version 1.2 (01/2016)
Auteur : Denis CHOULIER
56
Pour comprendre
l’état d’esprit du
fondateur
Certainement le
plus complet
Méthode
dérivée du RIF
Pour les outils